Pascale Haag

haag_voile_solo-e1463613048771Pascale Haag est psychologue et maître de conférences à l’École des hautes études en sciences sociales (Paris). Elle est à l’initiative de la création du Lab School Network, qui se propose de mettre la recherche au service de la réussite éducative et de favoriser les échanges entre l’ensemble des acteurs de l’écosystème éducatif (enseignants, chercheurs, parents, élèves, entreprises, pouvoirs publics). L’idée de la création d’un tel réseau, ainsi que d’une école pilote, la Lab School Paris, dont elle assure la direction scientifique, est née de la conjonction de deux facteurs : un important changement dans l’orientation de ses recherches et un engagement citoyen pour contribuer à la réflexion sur l’éducation en France.

Dans la première partie de son parcours professionnel, après des études musicales aux conservatoires de Strasbourg et de La Haye (hautbois baroque, flûte-à-bec, clavecin), Pascale a participé à de nombreux concerts et enregistrements. Titulaire du Certificat d’aptitude à l’enseignement musical, elle a également été professeur d’enseignement artistique jusqu’en 1998. Une reprise d’études l’a amenée à un doctorat en Études indiennes (2002) et ses recherches ont porté principalement, jusqu’en 2011, sur la grammaire sanskrite, la philosophie du langage et l’histoire des théories linguistique indiennes. Désireuse d’élargir le champ de ses compétences, elle étudie la psychologie à l’université de Nanterre, où elle obtient un Master de psychologie en 2013. Elle poursuit actuellement un second doctorat, en psychologie, sur les prédicteurs de bien-être et de détresse psychologique chez les doctorants. Elle a été, par ailleurs, chargée de mission pour la vie étudiante auprès de la présidence de l’EHESS et secrétaire de l’Association française et francophone de psychologie positive (2015-2017).

Pascale a baigné depuis son enfance dans la pédagogie Freinet, car ses parents, tous deux professeurs des écoles, se sont intéressés aux pédagogies alternatives et à leur mise en œuvre dans les quartiers sensibles de la banlieue de Strasbourg dès les années 1970.