Séminaires EHESS pour l’année 2017-2018

Cette année, deux séminaires de l’École des hautes études en sciences sociales concernant l’éducation étaient liés de près aux activités du Lab School Network. Ils reprendront à l’automne, avec des thématiques légèrement différentes. Un troisième vient s’y ajouter. Ces séminaires de recherche sont ouverts à tous, dans la mesure des places disponibles. Le planning est actuellement en cours de validation : les dates et les lieux seront annoncés sur ce site dès nous en aurons confirmation.

Le séminaire commun du groupe Compas et du Lab School Network, Éducation, innovation et société, se poursuivra, coordonné par Lou Aisenberg (OCDE), Daniel Andler (Université Paris-Sorbonne), Roberto Casati (EHESS, CNRS), Fabienne Cazalis (CNRS),  Muriel Epstein (Université Paris 1), Pascale Haag (EHESS) et Elena Pasquinelli (Académie des Sciences, La Main à la pâte).

1. Éducation, innovation et société : l’éducation fondée sur la preuve et l’éducation fondée sur la recherche

Il est admis depuis longtemps que les sciences apportent à l’éducation un éclairage intéressant. Mais depuis une quinzaine d’années s’est imposée l’idée que les sciences sont en réalité indispensables tant pour guider la recherche de meilleures méthodes pédagogiques que pour évaluer l’impact des nombreux paramètres qui interviennent dans l’enseignement : les intuitions, l’expérience, les connaissances anecdotiques sont très insuffisantes. L’éducation rejoint ainsi le puissant courant des pratiques « evidence-based » ou, en français, « fondées sur les preuves », développé d’abord en médecine, et s’étendant aujourd’hui à toutes sortes de domaines. Ce courant n’est pas sans soulever des réserves, en particulier en médecine. Nous chercherons à préciser les manières dont se décline l’éducation fondée sur les preuves, et plus largement l’éducation fondée sur la recherche, et d’en dégager les perspectives et les éventuelles limites.

Les deux autres séminaires concernent le bien-être à l’école et les lab schools. Ils sont coordonnés par Pascale Haag.

2. Le bien-être à l’école : des théories aux pratiques

Même si les définitions du bien-être et les moyens de l’évaluer ne font pas aujourd’hui l’objet d’un consensus, de nombreuses études établissent un lien entre le bien-être à l’école et différents variables, en particulier la santé physique et mentale des élèves, la persistance dans les études, le climat scolaire, et même, pour certaines d’entre eux, les résultats scolaires.

Dans le cadre de ce séminaire, nous nous intéresserons plus particulièrement cette année aux travaux qui abordent la question du bien-être et du climat scolaire sous l’angle de la recherche-action. Cette approche permet aux acteurs éducatifs et aux chercheurs de co-construire une problématique et de concilier production de connaissances et action sur le terrain. Nous nous proposons également de poser les bases de recherches-actions à mener dans une ou plusieurs écoles d’Île-de-France sur le thème du bien-être et du climat scolaire.

3. Recherche et développement en éducation : le cas des lab schools

Une lab school (« école laboratoire ») est une école adossée à un département d’université ou à une institution qui forme des enseignants. Trois activités complémentaires y sont associées : l’enseignement, la formation et la recherche. Du fait de cette structuration, un lien organique se tisse tout naturellement entre éducation et recherche. La majorité des lab schools est située en Amérique du nord, mais il en existe également en Asie et en Europe.

Le séminaire s’interrogera sur les modalités pratiques du fonctionnement des lab schools à l’époque contemporaine. Sur quels objets portent les recherches qui y sont menées ? Comment se construit la collaboration entre enseignants et chercheurs ? Comment les enseignants s’approprient-ils les résultats des recherches ? Sur quelles bases les projets sont-ils sélectionnés ? De quelle manière les élèves et les parents sont-ils associés (ou non) à la démarche de l’établissement ? Dans le contexte de la création, actuellement en cours, d’un réseau de lab schools en France et en Europe, l’enquête s’appuiera notamment sur l’expérience des principales lab schools nord-américaines (UCLA, Chicago, Washington, etc.) et sur le réseau de l’International Association of Laboratory Schools (IALS).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *