Besoins psychologiques fondamentaux

La théorie des besoins psychologiques fondamentaux a été développée par les psychologues Edward L. Deci et Richard M. Ryan, professeurs de psychologie à l’université de Rochester (USA). Les travaux de ces auteurs inspirent un nombre de recherche croissant depuis une dizaine d’années dans le champ éducatif, aussi bien dans le contexte familial qu’en milieu scolaire et universitaire. Elle s’inscrit dans le cadre de la théorie de l’autodétermination (self-determination theory), qui permet de mieux comprendre les différentes facettes de la motivation, ainsi que ses liens avec l’apprentissage et la réussite scolaire.
Deci & Ryan (2002) proposent une théorie du bien-être psychologique fondée sur le postulat que les êtres humains ont des besoins psychologiques fondamentaux. La satisfaction de ces derniers constitue le mécanisme essentiel qui détermine la santé psychologique et le fonctionnement optimal des individus, enfants ou adultes. Ils identifient trois besoins fondamentaux : le besoin de compétence, le besoin d’autonomie et le besoin d’appartenance sociale (relatedness).

Diapositive1
Le besoin d’autonomie de l’individu est satisfait lorsque celui-ci se sent libre de choisir et d’organiser lui-même ses actions. L’autonomie renvoie au fait qu’une personne dispose d’une latitude décisionnelle suffisante pour se percevoir comme l’agent qui réalise une action donnée. L’autonomie, qui ne doit pas être confondue avec l’indépendance ou avec l’individualisme, est ici conçue comme un continuum allant d’un comportement totalement contrôlé par autrui à un comportement totalement autonome.
La notion de compétence fait référence au sentiment d’efficacité. Le besoin de compétence se manifeste par l’envie de développer de nouvelles compétences ou de relever des défis. Il s’agit spécifiquement de la compétence perçue, même si elle ne correspond par toujours au niveau réel de l’individu. Le besoin de compétence est comblé lorsque l’individu se sent apte à exécuter une tâche et atteint les résultats escomptés. Il l’est surtout lorsque la réalisation de la tâche s’accompagne d’un retour (feedback) constructif.
Le sentiment d’appartenance sociale – terme parfois rendu en français par « relation à autrui » ou « affiliation » – implique de développer avec les autres des relations satisfaisantes et sécurisantes, caractérisées par le respect mutuel.
De nombreuses études scientifiques montrent que l’attention accordée à la satisfaction des besoins fondamentaux favorise un développement psychologique harmonieux et que la satisfaction de chaque besoin contribue de manière indépendante au bien-être de l’individu. Par exemple, une étude menée auprès de parents d’enfants scolarisé au niveau élémentaire indique que les parents qui favorisent moins l’autonomie ou qui sont moins impliqués ont des enfants qui intériorisent moins bien les valeurs de l’école, qui s’adaptent moins bien et qui ont des résultats scolaires plus faibles (Grolnick et Ryan, 1989, cités par La Guardia & Ryan, 2000). Le climat scolaire joue également un rôle décisif : lorsque les besoins d’autonomie et d’appartenance sociale de l’enfant sont comblés, l’estime de soi, la confiance et le sentiment de sécurité s’améliorent. De même, à l’université, jusqu’au doctorat, plus le contexte (encadrement, cours, relations avec les pairs, etc.) est favorable à la satisfaction des besoins psychologiques fondamentaux des étudiants, meilleurs sont les résultats et plus faibles sont les taux d’abandon en cours de cursus.

Pour en savoir plus
En français : La Guardia, J. G., & Ryan, R. M. (2000). Buts personnels, besoins psychologiques fondamentaux et bien-être : Théorie de l’autodétermination et applications. Revue Québécoise de Psychologie, 21, 283-306.
En anglais : Deci, E. L., & Ryan, R. M. (1985). Intrinsic motivation and self-determination in human behavior. New York : Plenum Publishing Co.
Deci, E. L., & Ryan, R. M. (2002). Overview of self-determination theory: an organismic dialectical perspective. Dans E. L. Deci & R. M. Ryan. Handbook of self- determination research (pp. 3-33). Rochester NY : The University of Rochester press.

1 commentaire sur “Besoins psychologiques fondamentaux

  1. Ping :Comex et Codirs en mode 3.0 pour accélérer la réinvention #transfonum – NAPE Culture & Agility

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *